CEG de Yéviépé un bref aperçu

A bien raison qui a dit qu'il faut un corps sain pour arbriter un esprit sain.

La vétusté des salles de classe du CEG de Yéviépé peut en partie expliquer la démotivation des apprenants, et par conséquent leur performance académique en souffre.

« …à partir des années 2008-2009 jusqu’à nos jours l’effectif n’a cessé de chuter [et ce] pour deux raisons fondamentales :

  1. Le bâtiment provisoire abritant le CEG date de 1950 avec un toit aux tôles rouillées, aux murs fissurés.
  2. Le manque cruel de corps enseignant oblige certains parents à retirer leurs enfants de l’établissement ».

(Rapport du directeur du CEG de Yéviépé)