Projet de CEG YEVIEPE

« …à partir des années 2008-2009 jusqu’à nos jours l’effectif n’a cessé de chuter [et ce] pour deux raisons fondamentales :

  1. Le bâtiment provisoire abritant le CEG date de 1950 avec un toit aux tôles rouillées, aux murs fissurés.
  2. Le manque cruel de corps enseignant oblige certains parents à retirer leurs enfants de l’établissement ».

(Rapport du directeur du CEG de Yéviépé)

 

Et pourtant, les enfants font de leur mieux,

et les professeurs font avec les moyens de bord.